accueilprogrammearchivesinfosFeedbackliens
Gènes, plantes, animaux : peut-on tout breveter ?
Date: lundi 27 septembre 2004 à 18h30

Lieu: Musée d'histoire des sciences
(dans le parc de la Perle du lac) Bus 1 arrêt Sécheron, Parking adjacent. Tram 13 et 15, arrêt Butini [ plan ]

Gènes, plantes, animaux : peut-on tout breveter ?
A l’origine développé pour protéger des inventions portant sur de la manière inerte, le droit des brevets a vu son champ d’application s’étendre au fil des avancées scientifiques et technologiques. A l’ère des biotechnologies et du génie génétique, des demandes de brevets sont déposées pour des plantes, des semences, des animaux ou encore des gènes. Peut-on tout breveter ? Peut-on transposer tel quel le droit des brevets à la matière vivante ? L’isolation d’un gène est-il une invention susceptible d’être protégée ou une découverte ? Qu’en est-il de la brevetabilité des cellules souches, des embryons et des éléments du corps humain ? Comment protéger les pays du Sud de la biopiraterie ? Les brevets sur le vivant sont au cœur d’un débat riche et complexe, soulevant des questions éthiques, juridiques et économiques. Un débat passionnant et passionné !

Forum: aucun sujet de discussion pour l'instant (pourquoi ne pas lancer le vôtre?)

 

 

Avec la participation de :
Alberto Bondolfi
Professeur d'éthique, Université de Lausanne
Julien Reinhard
Déclaration de Berne
Philippe Ducor
Partenaire BMG, avocat et chargé de cours, Université de Genève
Alexandra Richardson
Unitec, Transferts de technologies et de compétences, Université de Genève/Hôpitaux Universitaires de Genève

Animation :
Danielle Bütschi
Ethicienne


www.bancspublics.ch - © Copyright Bancs Publics, 1999-2017 - Tous Droits Réservés.

solution internet réalisée par cybermedia concepts